UCDigitalis >
IMPACTVM >
Artes e Humanidades >
Revista Filosófica de Coimbra >
Revista Filosófica de Coimbra vol. 9, nº 17 >

Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/10316.2/34406

Title: Da responsabilidade ética à ético-político-jurídica: a incondição da responsabilidade ética enquanto incondição da subjectividade segundo Emmanuel Lévinas (II)
Authors: Bernardo, Fernanda
Issue Date: 2000
Publisher: Faculdade de Letras da Universidade de Coimbra, Instituto de Estudos Filosóficos
location : Local:Coimbra
Abstract: Res:La première partie (1) de cette étude a approché le sens de Ia responsabilité (meta)éthique - une responsabilité anarchique, illimitée et extra-vagante ou gratuile - en tant qu'elle trace l'incondition méme de Ia subjectivité des-inter-essée ou éthique du sujet chez Emmanuel Lévinas: un sujei par l'autre et pour l'autre. un sujet qui est chez-soi chez-l autre. Que cette responsabilité n'cst pas Ie vide d'une utopie, un élan do cocar ou un angelisme bien intentionné, bref, une abstraction déformante, nous I'avons approché par Ia suite tout en remarquant son inscription (ou ex-cription'?), une tradution et une trahison dit le philosophe, dans le registre de Ia "phénoménalité" ou de I'institué. En cffct, déjà cette responsabilité illimitée, éthique ou de substitution porte en elle sa limite, sa difficullé ou sa contradiction: le tiers y est depuis toujours pour bien le souligner. Son entréc immédiate et permanente dans 1'intiinité du face-à-face, ob git Ia responsabilité éthique, donne immédiatemente à celle-ci le visage d'une responsabilité éthico-politique-juridique. Une responsabilité dont I'analyse constitue Ia matière de Ia deuxième partie de cet article (II): on essaye de bien y dilucider soit le sens du politique soit le double sens de Ia justice chez notre philosophe - Ia "justice qui passe Ia justice", à savoir, Ia justice en tant que miséricordie, charité ou grâce et Ia justice en tant que droit, en tant que mise ensernble, en tant que comparaison des incomparables - tout en remarquant soí[ que Ia justice-cb-oit, le politique, le cosmopolitique, I'État, le socius, même une certaine philosophie procèdent de Ia responsabilité éthique, laquelle, outre leur génèse, constitue Ia condition de sa perfectibilité in-finie (l'institué a, chez Lévinas, sa naissance latente dans Ia proximité du face- -aface), soit que Ia justice en tant que grâce ou responsabilité éthique rélève et se trahit ou se contredit dans Ia responsabilité ético -politique-juridique. En somme, l'immédiat, permanent et extra-ordinaire engagement du sujei éthique ou anarchiquernent responsable à I'égard du tiers révele soit que Ia responsabilité éthique se montre d'emblée responsabilité éthico-politique jm-idique, soit que celle-ci, [et les institutions qui Ia portent], a sa génèse son inquietude ou son remords, dons Ia condition de sa perfectibilité, dans celle-là, tout en révélant enfin Ia singulière et si extra-ordinaire impossihilité de Ia responsabilité éthique - sa contradiction intrinsèque, dit Lévinas. Une contradiction qui tient Ia philosophie, l'éthique en tant que prima philosophie en haleine.
URI: URI:http://hdl.handle.net/10316.2/34406
ISSN: ISSN:0872-0851
Appears in Collections:Revista Filosófica de Coimbra vol. 9, nº 17

Files in This Item:

File Description SizeFormat
RFC17_artigo2.pdf2.pngGenerated Thumbnail2681.4 kBimage/pngView/Open
RFC17_artigo2.preview.pdfGenerated Preview6.89 MBAdobe PDFView/Open
RFC17_artigo2.pdf13.64 MBAdobe PDFThumbnail
View/Open

Items in DSpace are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.